logos-gouvernement

Les votes pour le Prix coup de cœur du public sont désormais clôturés.

RDV le 29 mars 2024 pour découvrir les lauréates 2024 du concours à voix égales

Le concours d’éloquence
dédié aux femmes de la Fonction publique

Après la réussite de la première édition, À voix égales revient en 2024 avec une deuxième édition !

Piloté par l’académie de Montpellier, sous le haut-patronage de trois ministères – ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, de la Transformation et de la Fonction publique et de l’Egalité entre les femmes et hommes et de la Lutte contre les discriminations, et en partenariat avec MGEN, Mutuelle de la Fonction publique.

Les 10 lauréates seront dévoilées le 29 mars lors d’une cérémonie de remise des prix à Montpellier. Suivez les résultats sur les réseaux sociaux @avoixegales. 

Nouveauté cette année : 10 prix au lieu de 5 !

Chaque administration sera récompensée !

3

prix pour la Fonction publique d’Etat

3

prix pour la Fonction publique territoriale

3

prix pour la Fonction publique hospitalière

1

prix du public

À gagner : un accompagnement sur-mesure

Du coaching, de la formation et/ou du mentorat pour :

  • vous aider à réaliser votre projet professionnel
  • gagner en leadership
  • apprendre à « pitcher » avec confiance et enthousiasme
  • cultiver votre confiance en vous et prendre votre place !

Pour qui ?

Tout personnel féminin de la Fonction publique, titulaire ou non, exerçant en France (hexagone et territoires ultramarins)
peut participer au concours d’éloquence À voix égales.

Fonction publique d’État

Fonction publique territoriale

Fonction publique hospitalière

Les nominées 2024

Découvrez les vidéos des 30 candidates nominées.

La candidate ayant reçu le plus de votes se verra décerner le Prix du Public le 29 mars 2024
lors de la cérémonie de remise des prix à Montpellier.

Calendrier

Lancement

22 décembre 2023

Ouverture officielle des inscriptions en ligne et dépôt des candidatures vidéos “Mon projet professionnel en 180 secondes”

18 février 2024

Clôture des candidatures

8 mars 2024

Annonce des nominées. Lancement du Prix du public

22 mars 2024

Clôture des votes du public

29 mars 2024

Cérémonie de remise
des Prix

L’égalité professionnelle : grande cause nationale

L’égalité professionnelle femmes-hommes a été consacrée « Grande cause nationale » par le Président de la République.

Rendus obligatoires par la loi de transformation publique de 2019, les plans d’actions en faveur de l’égalité professionnelle sont entrés dans leur phase de mise en œuvre en 2021 : l’ensemble des administrations publiques s’est engagé pour l’égalité professionnelle. En 2022, 44 organismes publics se sont ainsi vu décerner le « Label égalité professionnelle ». Parmi eux, on compte les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ), de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), et des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques (MSJOP).

Loin de constituer une ligne d’arrivée, cette reconnaissance est une étape importante sur le chemin des actions qui continuent et continueront d’être initiées en faveur de la diversité et de l’égalité professionnelle. Cela constitue un enjeu pour la fonction publique, qui compte plus de 63% de femmes, représente 20% de l’emploi en France, et se doit d’être exemplaire dans sa contribution à la grande cause nationale.

Si des progrès sont observés dans la sphère du travail, tant au niveau public que dans le privé, la crise sanitaire a révélé la persistance d’inégalités entre les femmes et les hommes, notamment dans leurs parcours professionnels. Des efforts sont encore à mener.

Le concours d’éloquence répond aux enjeux de cette feuille de route.

Les chiffres clés : les femmes dans la Fonction publique

  • 63% des agents de la fonction publique sont des femmes contre 46% dans le secteur privé.
  • 43% de femmes occupent des postes de direction (bien qu’elles représentent 67% de l’ensemble des agents de catégorie A)
  • Leurs conditions de travail sont plus fragilisantes : 70% d’entre elles sont recrutées en tant que contractuelles (soit 3% de plus en 10 ans)
  • Peu d’écart de rémunération entre les femmes et les hommes à corps, grades et échelons équivalents, mais 11,8% toutes catégories et toutes fonctions publiques confondues. Pourquoi ? Parce que les femmes sont moins nommées et promues que les hommes. Elles n’osent pas prendre leur place, malgré des avancées majeures sur le sujet.

 

Source : DGAFP

Aller au contenu principal